Autistes sans frontières 92, anciennement Les Premières Classes, est une association dont le but est de permettre à des enfants autistes d’aller à l’école ordinaire, comme n’importe quel enfant de leur âge, et comme le prévoit  la loi. Ils s’y épanouissent, apprennent et vivent leur vie dans les meilleures conditions grâce à des accompagnateurs spécialisés. L’association a été crée en 2001. En 2021, l’association a fêté ses 20 ans: une belle légitimité, non?

Simplement parce que vivre avec des enfants « neuro-typiques » leur permet d’avancer, d’apprendre, de devenir des adultes qui vivront dans la société demain.

Or, même avec leur handicap, ils ont les moyens de faire d’énormes progrès, et d’avoir une perspective de vie digne de ce nom. C’est ce que nous démontrons depuis plusieurs années maintenant.

OUI: les enfants autistes peuvent apprendre!

“If they can’t learn the way we teach, we teach the way they learn.”

Dr. Ole Ivar Lovaas, UCLA

Mais ces projets d’accompagnement en milieu ordinaire ont un coût. Et en attendant que les autorités prennent en compte une prise en charge qui donne des résultats formidables et qui existe depuis des lustres dans certains pays européens comme la Belgique et l’Espagne et dans les pays anglosaxons, nous poursuivons notre chemin, toujours plus nombreux chaque année. Benoît et Chloé, les premiers enfants de l’association, nous ont montré la voie depuis 2001, ils ont fait des émules, près de 100 membres dix ans plus tard. 20 ans plus tard, plusieurs d’entre eux ont eu leur brevet des collèges, leur baccalauréat et ont poursuivi leur voix de professionnalisation. Et surtout  TOUS ont progressé!

Une scolarisation précoce, dès l’âge de 3 ans, permet aux enfants d’entrer plus rapidement dans le langage, les habiletés sociales et les apprentissages. Elle permet aussi de prévenir les sur-handicaps qui peuvent apparaître avec la montée en âge. Ceci est particulièrement vrai dans le cadre des troubles du neurodéveloppement.

Même si la France accuse encore un retard certain en matière de scolarisation des enfants et des jeunes autistes, de nombreuses actions sont mises en place dans le cadre de l’école inclusive (Ecole qui scolarise tous les élèves et s’adapte à leurs besoins particuliers, quel que soit leur lieu de scolarisation). Il n’en reste pas moins qu’il y a seulement :

  • 30% des enfants avec TSA scolarisés en école maternelle (1er lieu d’apprentissage) en moyenne moins de 2 jours par semaine
  • 40% des enfants avec TSA scolarisés en école ordinaire à l’âge élémentaire

(Source : education.gouv.fr)

L’école est la clé de l’inclusion sociale, et c’est en ce sens qu’Autistes Sans Frontières agit au quotidien au travers des actions et projets mis en place par la quarantaine d’associations du réseau « Autistes sans frontières, coordination nationale » en France. Pour rappel, la scolarisation des enfants est désormais obligatoire de 3 et 16 ans.

Beaucoup de difficultés certes, aussi beaucoup de sourires.

Nos enfants sont formidables !

kidligne